Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2016 «   Archives 2016 «  

18 mars au 16 avril 2016 - Aux frontières de l’enfermement, de l’intime et du rêve - Anne-Marie Filaire, Frédérique Lagny et Brigitte Zieger

Capture-d-e-cran-2016-02-20-a-18-47-09.jpg
En ces temps de conflits et de doutes le Syndicat Potentiel présente trois artistes dont les travaux entrent en dialogue avec le monde actuel, à travers ses retranchements physiques, géographiques, humains… camps de réfugiés, portes blindées, frontières mais aussi la peur ou l’interdit sont des nouvelles frontières imaginaires et culturelles qui surgissent entre les populations et nous posent question. Elles disent aussi l’emprise de l’homme sur la Terre, son expansion industrielle, militaire et économique, là où l’humanité et ses lumières vacillent. Brigitte Zieger, Frédérique Lagny et Anne-Marie Filaire tentent d’y opposer des regards subjectifs et attentifs et interrogent ce « nous » collectif qui légitime et fabrique ces paysages fracturés et hostiles...

Cette exposition collective est une proposition en réponse à une sollicitation du CNAP de faire une séléction parmi les artistes qui ont bénéficié d’une bourse de recherche ces derniéres années, qui se sont le plus souvent réalisées à l’etranger, au contact du monde. Le choix a été fait de choisir Brigitte Zieger, Frédérique Lagny et Anne-Marie, trois artistes dont les travaux ne s’était jamais rencontrés dans une exposition, mais qui partagaient déjà des engagements artistiques et philosophiques proches, quelque soit leurs destinations... Nous les remercions d’avoir accepté cette invitation ainsi que tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce projet.

Jean-François Mugnier, Coordinateur du Syndicat Potentiel
avec les contributions de Brigitte Zieger, Frédérique Lagny et Anne-Marie Filaire

Visuel : Camp d’Azraq, Jordanie, Anne-Marie Filaire 2014


VERNISSAGE en présence des artistes
vendredi 18.03 à 18h
EXPOSITION
du 19.03 au 16.04.2016

Ouverte de mardi au samedi, de 15h à 19h - Entrée libre

Au Syndicat Potentiel, 13 rue des couples Á Strasbourg
T. +33 0(3) 88 37 08 72






Week-end de l’Art contemporain en Alsace

Ouverture pour le Week-end de l’Art contemporain en Alsace - Samedi 19 et dimanche 20 mars de 14h à 19h
Visite commentée de l’exposition avec les artistes - Samedi 19 et dimanche 20 mars à 14h
Passage des personnes inscrites à la visite du Bus N°1, en provenance de Mulhouse - dimanche 20 mars à 14h45


Commissariat de l’exposition : Jean-François Mugnier

Exposition réalisée dans le cadre du Programme Suite du Cnap (Centre national des arts plastiques) qui bénécie du soutien de l’ADAGP et de la Copie Privée. L’ADAGP gère les droits des auteurs des arts visuels (peintres, sculpteurs, photographes, dessinateurs, architectes,...) et consacre une partie des droits perçus pour la copie privée à l’aide à la création et à la diffusion des œuvres.

Dossier de Presse de l'exposition



A télécharger en PDF ici :
http://syndicatpotentiel.free.fr/pdf/presse-cnap.pdf

voir aussi
https://www.facebook.com/events/571288269692934/
http://www.cnap.fr/programme-suite-2016
http://www.cnap.fr/aux-frontieres-de-l%E2%80%99enfermement-de-l%E2%80%99intime-et-du-reve

Les rapports de recherche des artistes sur le site du CNAP
http://www.cnap.fr/anne-marie-filaire-3
http://www.cnap.fr/brigitte-zieger-1
http://www.cnap.fr/fr%C3%A9d%C3%A9rique-lagny



Anne-Marie Filaire

51.jpg
Anne Marie filaire, extrait de la série photographique des Portes d’Alger

Capture-d-e-cran-2016-02-20-a-18-47-09.jpg
Camp d’Azraq, Jordanie, Anne-Marie Filaire 2014

Anne-Marie Filaire est née en 1961 à Chamalières, vit à Paris.

Photographe, son travail tourné vers le paysage se situe particulièrement dans les zones dites frontière, au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Est, en Afrique de l’Est et en Europe où elle est une des protagonistes de « l’Observatoire photographique du paysage » initié en France par le ministère de l’Environnement en 1997. Ses recherches l’ont amenée à s’intéresser à la question de la construction d’espaces intimes dans différents contextes: l’Égypte, la Palestine, l’Algérie et les Émirats Arabes Unis. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections publiques. Elle enseigne la photographie à Sciences Po Paris.

http://www.annemariefilaire.com


Frédérique Lagny

006-AQ-LAGNY-FULL.jpg
À qui appartiennent les pigeons ?
Un film de Frédérique Lagny
Vidéo HD couleur, 39’ - 2012 - Burkina Faso-France

dossierref-tirage-a-plat.jpeg
Objet de performance - Gaoussou Ouattara
Photographies argentiques, 2015 - Série de 12 photographies insécable.

Capture-d-e-cran-2016-03-09-a-11-41-58.jpg
Portrait - Boukary Kaboré
Photographie argentique, 2011

Frédérique Lagny (1965) - vit et travaille en France à Marseille et au Burkina Faso.

Formée en peinture à l’Ecole Nationale Supérieure de Beaux-Arts de Paris, elle a également obtenu une licence à l’UFR de cinéma et d’audiovisuel de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Lauréate du prix de peinture de la Ville de Vitry-sur-Seine en 1987 et de la Fondation de Beaux-Arts en 1988, différentes collections privées ou publiques – notamment la Ville de Paris et le Centre national d’arts plastiques – ont fait l’acquisition de ses œuvres.

Frédérique Lagny engage son travail il y a dix ans au Burkina Faso en Afrique de l’Ouest où elle développe un projet composé de différents essais photographiques, vidéos et sonores qui reflètent les glissements successifs de son point de vue. Son projet tourné vers la figure humaine, identifiable par certains aspects à une forme d’anthropologie critique définie comme outil - au sens où Mongo Beti l’entendait - tente de développer, dans sa pratique comme dans sa diffusion, une intention politique. Son travail é été récemment montré au Centre Régional d’Art Contemporain de Sète, au Centre Chorégraphique de Charleroi-danses en Belgique, au Goethe Institut de Ouagadougou et à l’Institut Français de Bobo Dioulasso au Burkina Faso.
Elle termine actuellement un projet en 3 volets autour de l’insurrection populaire qui a eu lieu au Burkina Faso en octobre 2014, dont un film soutenu par la bourse Image-Mouvement.

http://www.documentsdartistes.org/lagny



Brigitte Zieger

Zone-d-indifference4-L.jpg
Brigitte Zieger, Vidéogramme extrait de Zone d’indifférence

Capture-d-e-cran-2016-03-09-a-11-52-10.jpg
Brigitte Zieger, photographie extraite de la série The Sound of Silence

Brigitte Zieger est une artiste allemande qui vit et travaille à Paris.

« Utilisant diversement les médiums de l’art contemporain, elle met en place de subtils dispositifs afin d’inquiéter notre conscience, et peut-être même notre responsabilité de regardeur face à la représentation du monde. Ainsi toutes ses séries reviennent, telles des arrêts sur image, sur des images-événements, images-médias, qui participent de notre Histoire contemporaine. Car c’est bien cette culture visuelle qu’elle met en doute. »
(Extrait de texte de Véronique Terrier Herrmann pour l'exposition Women are Different from Men à la galerie Odile Ouizeman)

http://www.brigittezieger.com





Nouvelles frontières, l'épreuve d'autres voix...
Texte de Jean-Claude Luttmann, artiste

Le commissariat de cette exposition collective réunissant des œuvres de trois artistes femmes (soulignons l'exclusivité, assez rare en ce sens...) propose en titre, de nous accompagner aux frontières : celles de l'enfermement, de l'intime et du rêve.

Le choix des œuvres présentées et l'alchimie produite, invitent les limites et bordures périphériques au centre d'un subtil questionnement du "territoire"
– que celui-ci protège les intimités par des dispositifs défensifs, soit qu'il limite les existences par les astreintes et contraintes qui y règnent, vie et survie s'y mesurent aujourd'hui à l'aune des murs et de la qualité du blindage ; clôtures pouvant à tout moment se retourner, avers et revers brouillant le dedans et le dehors, l'offensive et la défensive, contenant et contenus.
Réversibilités qui nous mettent en tension d'état d'urgence – les portables ex-portent "le chez soi" partout à travers le monde (nos sociétés dites sous surveillance).
Entre protection, surveillance et liberté, les écarts se déclinent selon les intérêts propres à chacune des artistes, mais naissent aussi de la confrontation des œuvres présentées.

Anne-Marie Filaire, Frédérique Lagny et Brigitte Zieger, ont ceci de commun que chacune interroge à sa manière les périphéries, "ces bordures qui s’enflamment plus vite que les centres" * ; irrémédiables lieux de frottement à l'altérité – qu'elle se situe à l'extérieur (en contact épidermique) ou à l'intérieur du sujet (psychique).
Ce qui paradoxalement rapproche les œuvres est un certain attrait pour l'écart, qu'il s'agisse de celui qu'opère toute situation d'enfermement ou de cloisonnement [les espaces intimes de AM. Filaire], de l'insondable improféré de l'Autre (en moi) [B. Zieger], ou de l'acte indépendant de la conscience, dans la mesure où il résulte de processus que la raison raisonnante ne contrôle pas [F. Lagny, A qui appartiennent les pigeons].

En résumé, voilà énoncés quelques aspects qui portent cette exposition vers des interrogations éminemment politiques. Je veux dire celles relatives aux contrôles des territoires, et de leurs caractères illusoires ou fantasmés que s'appliquent à pointer les travaux des artistes. Leur appropriation de plateaux et de scénarios souvent "réservés" à des acteurs masculins est un autre paramètre commun d'engagement. Par exemple les champs de batailles et de conflits, frottements aux théâtres de guerres dont Sophie Ristelhueber laissa quelques traces et la confrontation aux armes conventionnelles ou encore idéologiques qu'une lecture de Svetlana Alexievitch**, ou la vision d'un dessin mural de Kara Walker, décrypte superbement.

L'exposition met sous observation nos murs, maux embaumés de nos frontières.


* Régis Debray, grand entretien, France Culture : l'année vue par la philosophie, les nouveaux chemins de la connaissance, 05-02-2016
** Svetlava Alexievitch, Les cercueils de zinc, Éditions Christian Bourgeois - 2015

Jean-Claude Luttmann, artiste
l.jc@wanadoo.fr

Comments


Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n