Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2016 «   Archives 1999 «  

1999 - la légende de la vie - R68, A Salavert, F de Landouar, B Morange, JL Menetrier, JF Mugnier, H Sill, S Jacquard, A Chevallay, A Requena, P Pianetti



hei02.jpg
lv4.jpg

lv3.jpg

lv2.jpg

lv1.jpg

1-25/4/99 : 'la légende de la vie', Accrochage collectif

R68, Aurélie Salavert, Fernand de Landouar, Boris Morange, Jean-Luc Menetrier, Jeff Mugnier, Heidi Sill, Simon Jacquard, Aubin Chevallay, Amuncio Requena, Philippe Pianetti

« La légende de la vie » Avant d'écouter « La légende de la vie », titre de la manifestation racontée par témoignages visuels, il faut s'imprégner du texte mis en exergue : « Si vous venez voir ce que nous faisons et si vous essayez de le sentir ou de le comprendre, alors vous n'aurez rien du tout ». Qu'allons-nous faire dans cette galère ? Richard Raissiguier, l'organisateur avec les neuf plasticiens rassemblés, y invite pourtant. Sans former groupe, ils ont participé l'an passé au « Studio de la pensée matérielle » et ce qui les réunit est une sensibilité commune et un désir de désacraliser la pensée. Les travaux exposés sont une multitude de propositions qui nécessitent la parole, relèvent du jeu et montrent ses limites, mais sous-jacents la peur, l'amertume et une pointe de pessimisme mènent à ce constat : « La seule chose, c'est que tout le monde s'en fout. » Jeff Mugnier détourne des légendes découpées sous les photos de magazines et, dérision, les confronte à l'espace aquatique où des poissons délivrés des cogitations (mais qu'en sait-on ?) nagent heureux dans leur milieu. Formée aux Beaux-Arts de Marseille, Aurélie Salavert pose un regard contemplatif sur la vie symbolisé par un mannequin de religieuse au milieu de nombreux petits formats peints, échantillons de diverses techniques. Richard Raissiguier a invité un des super-héros qu'il a créés et, sous la tenue de R 68, témoigne par la méditation de la non-existence de la pensée. Face aux photos de ses amis enfants, il doit avoir fort à faire pour endiguer le flot de son imagination. Simon Jacquard, par un carrousel de dias, détourne le sens de livres dédicacés sur fond de paysages. Intérieur, extérieur, mise en abyme, illustrent au plus près cette pensée accusée de « remplacer la présence des autres ».

Aussi sur Internet

Citons aussi l'installation d'Heidi Sill qui établit des liens clairs entre pensée et matérialité, les peintures d'Aubin Chevallay, formé aux Beaux-Arts de Grenoble, la toile en noir et blanc d'Amancio Requena, la vidéo de Jean-Luc Ménétrier qui invente des mots et des phrases dénuées de sens pour une parodie de publicité, les photos (paysages, portrait) de Philippe Pianetti et le montage photographique sur ordinateur de Boris Morange. Quant à la prestation du chien Fernand de Landouar, elle fait sans doute la démonstration de la normalité selon « Le studio de la pensée matérielle ». Elle vise à lier « espaces-animaux-choses-humains » en remettant la pensée en plus modeste place. L'association du Faubourg vient d'ouvrir un site sur Internet pour présenter ses projets, ses archives, ses partenaires, ses exposants après sept ans d'existence.
JC DNA Le Faubourg, 13 rue des Couples, tous les jours sauf lundi et mardi de 15 h à 19 h jusqu'au 25 avril.

Comments




Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n