Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Programmation «  

Appel à manifestation d'affinités avec le syndicat potentiel - second semestre 2020

fond-ama-image7.png
La programmation du Syndicat Potentiel se développe à partir de rencontre et de discussions, de partage de recherches et d'expériences en résonance avec nos centres d'intérêts, plutôt qu'à partir de la mise en compétition et de la sélection, principes de l'appel à candidature, supposé égalitaire et vertueux. C'est pourquoi nous lançons un appel à manifestation d'affinités en vue d'identifier les artistes, auteur·rices et chercheur·e·s que nous aimerions rencontrer et avec qui échanger durant des temps ouverts lors des mois prochains

Le Syndicat Potentiel est une association d’artistes active à Strasbourg depuis plus de 25 ans. Il a pour but de soutenir l’art contemporain dans ses formes les plus expérimentales et de favoriser les interactions avec la société civile. Depuis 2018 avec l'installation dans de nouveaux locaux au Neudorf et à l'issue de plusieurs mois de réunions et de réflexions, le Conseil artistique du Syndicat Potentiel a mis en œuvre de nouvelles orientations prenant en compte les possibilités offertes par ce nouvel espace et son territoire d’implantation. Il s’agit de placer au centre de son projet son projet associatif et artistique des formes de vie, des processus de création expérimentaux, et des modes de recherche, de consultation et d’archivage, liés à des pratiques qui se développent dans le champ du social, de l’économie, du politique, de l’urbanisme, dans et hors les espaces dédiés à l’art. Ses principaux axes de recherche actuels tournent autour de la co-création et de la place de l’artiste dans la société, des interactions art/espace public et art/environnement. Les formes privilégiées sont la rencontre, la création collective ou en co-création, la résidence et la restitution de recherches.

Son Conseil Artistique, composé d’artistes et de chercheur·e·s, se réunit chaque semaine pour orienter et décider des projets organisés ou accueillis par le Syndicat Potentiel, ainsi que pour écouter et accompagner toute personne ayant une proposition à soumettre. Il est un organe collégial de direction artistique que l’association a mis en place en 2016 pour mener une réflexion collective sur l’évolution des objectifs et moyens du Syndicat Potentiel, permettre aussi l’implication d’un nombre croissant d’artistes et de chercheurs dans les activités et projets de l’association en complémentarité des responsabilités de son Conseil d’administration.

Les quatre axes de recherche actuels du Syndicat Potentiel
AXE 1 – Pratiques de la relation : commun, collaboration, co-création
AXE 2 – Observations, appropriations et gouvernances de l’espace public
AXE 3 – Post-capitalocène, post-anthropocène, post-colonialisme
AXE 4 – Économies et écologies des pratiques artistiques en société

Pourquoi nous ne voulons plus d'appels à candidature
L'appel à candidatures, la candidature — impensé ou non-dit — est le socle du champ culturel des arts visuels en ce qui concerne les logiques d'attribution et de programmation (d'aides, de bourses, de résidences), un principe récurrent et structurel lorsqu'il s'agit d'inviter l'inconnu chez soi. La candidature est problématique dans la mesure où, s'appuyant de manière tacite sur la notion élusive de mérite « je suis sélectionné parce que mon travail est bon », elle reconduit des logiques inégalitaires et nocives qui invisibilisent sa raison d'être : reproduction du capital culturel « celui qui a les codes », social « celui qui a le réseau » ou symbolique « celui qui est reconnu ».

La candidature est la caution principale de l'entreprécariat — entrepreneuriat et précarité, comme les deux faces d'une même pièce — pour l'artiste comme pour la structure à but non lucratif qui l'accueille. Elle épuise l'artiste qui passe littéralement tout son temps à postuler : à prétendre être motivé — par la vocation et pas par l'argent, entérinant l'idée qu'il n'aura jamais de statut social dans la société — et à avoir une intention répondant à l'appel, forcément avortée, sélectionné ou non, parce qu'elle spécule sur un devenir coupé de la réalité du terrain et parce qu'aller sur place et construire une adresse adéquate en préambule, c'est déjà un travail en soi et un investissement à perte.

Elle épuise le collectif, lorsqu'il est rassemblé autrement qu'en un jury d'entre-soi, parce que la moindre décence est de consacrer suffisamment d'attention et de temps minimum par dossier et à chaque candidat·e et que c'est un travail pharaonique, qui pourrait être investie en accompagnement plutôt qu'en discrimination — tout le monde en sortirait grandi. Elle consolide les rapports de domination : un nombre mirobolant de candidatures reçues valorise la légitimité d'un appel plus que le travail souvent pas assez rémunéré qui en ressortira. Le profit symbolique revient aux mains de l'intermédiaire plutôt qu'à l'artiste-auteur·rice.

Le principe concurrentiel de la candidature est tellement ancré dans les modes de gouvernance qu'il n'est plus questionné ; un renversement des valeurs s'opère, où il ne peut pas y avoir de qualité sans gagnant·e·s et sans perdant·e·s. La reconnaissance instituée serait-elle le pendant du libéralisme économique ? L'hégémonie de la candidature comme mode de découverte du travail des artistes n'exclut pas d'inventer d'autres mécanismes d'accès à l'art que ceux dominants de par leur visibilité. Il faut exposer exposer exposer pour satisfaire le désir illimité consumériste de spectacularisation et de spéculation, avec comme seuls horizons souhaitables les institutions muséales et le marché de l'art globalisé.

Mais la candidature ne devrait pas être forcément la règle sur le terrain, vivant, de l'art-en-train-de-se-faire, celui qui advient par exemple dans certains artist-run-spaces ou associations d'artistes qui expérimentent d'autres formes de gouvernance et de fonctionnement, à l'échelle de l'humain ou du collectif.

Pour ces raisons, le Syndicat Potentiel a choisi d'abandonner le principe de l'appel à candidature pour lui préférer celui de la conversation et la rencontre comme seule modalité légitime de construction.

Nous voulons rencontrer
Pour éviter que les effets de réseau ne confinent un autre entre-soi, il importe au Conseil artistique du Syndicat Potentiel de ménager d'autres modalités de découverte et de collaboration avec des artistes, auteur·rice·s et chercheur·e·s des environs de Strasbourg, du territoire du Grand Est et au-delà.

Nous lançons donc un appel à manifestation d'affinités qui leur permettra d’indiquer des centres d’intérêts communs entre leurs pratiques et celles du Syndicat Potentiel, en répondant de façon synthétique aux trois points suivants :
[1] rédiger une phrase éclairant les points d’intersection possibles entre leurs recherches actuelles et les axes de recherches du Syndicat potentiel
[2] lister une à trois notions-clés ou thèmes de recherche qui sont important pour eux;
[3] indiquer des liens vers des propositions artistiques ou recherches existantes ;
Le tout envoyé dans un simple courriel à syndicatpotentiel@gmail.com
ayant pour objet : « Je manifeste MES affinités »

Ce premier appel court durant le second semestre 2020


Pour rejoindre l'événement et/ou y inviter des contacts
https://www.facebook.com/events/291305885421163/


Crédit image : Les Frères Ripoulain. Veille urbaine « Chemins du désir, Le Blosne, Rennes (FR), février 2014 ». Depuis 2004.
Image numérique. Supports et dimensions variables.

Texte de l'appel en PDF : https://www.dropbox.com/s/n13z390g8cwvn43/appel%20affinite%202020.pdf?dl=0



Syndicat potentiel, lieu de création, de rencontres et d’expériences artistiques
109 Avenue de Colmar, Strasbourg
Tramway A+E : Schlutfeld ou Krimmeri - Train : Gare de Krimmeri
http://syndicatpotentiel.online.fr/ - syndicatpotentiel@gmail.com - T. 03 67 97 02 76


Le Syndicat Potentiel bénéficie du soutien de la Ville de Strasbourg, du Ministère de la Culture (Drac Grand Est) de la Région Grand Est, du Conseil Départemental du Bas-Rhin, de ses donateurs ainsi que de l'engagement de ses membres, artistes, auteurs, chercheurs et organisations associées.

Il est membre de Versant Est (Réseau Art contemporain en Alsace) et de la FRAAP (Fédération des Réseaux et Associations d’Artistes Plasticiens)


– Pour nous soutenir : – )

https://www.helloasso.com/associations/syndicat-potentiel-association-le-faubourg/collectes/donner-en-ligne

– Pour adhérer : – )

https://www.helloasso.com/associations/syndicat-potentiel-association-le-faubourg/adhesions/adhesion-au-syndicat-potentiel

Comments


Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n