Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2016 «   Galerie.sur.le.toit «   2007 «  

les rendez-vous, le conseil général épilogue ou prologue?



Comme chaque année à la même période se succèdent les rendez vous avec nos financeurs pour les projets de l'année à venir, en particulier OPA (offre publique d'art) destiné à l'immersion d'artistes en entreprise. Nous avons vu M. Traband à la Région qui nous a renouvelé sa confiance ainsi que M. Goy à la DRAC qui semble aussi vouloir continuer à nous soutenir et M. Grosmann, Maire délégué de la Ville de Strasbourg, avec qui nous avons discuté de nos rapports avec nos différents soutiens et notamment avec le Conseil Général qui, à ce jour et malgré de multiples promesses, ne nous a toujours rien versé. Nous avons aussi évoqué nos difficultés financières et la suppression des contrats aidés, le fait que l'association est désormais gérée sans aucun emploi salarié.

Le Conseil Général du Bas Rhin que nous avons rencontré sous toutes les formes et à de multiples reprises pour Précaritas, sans nous avoir rien versé pour notre projet, nous sollicite maintenant pour réfléchir avec eux à l'organisation d'une action à partir du potentiel des artistes au RMI dans le département parce qu'ils se rendent bien compte qu'il y a un problème (enfin disent-ils). Ils avouent aussi ne pas comprendre grand chose à l'art contemporain et à précaritas. Alors la contrepartie pour qu'ils débloquent une somme pour Précaritas qui se termine bientôt et pour OPA qui va se dérouler serait qu'on leur organise une exposition à l'hôtel du département fin 2008 avec des artiste au RMI, étant donné l'expertise que l'on aurait acquise tant sur le plan artistique que social.

Comme s'ils ignoraient l'action Précaritas, ils nous demandent de répondre à la problématique des artistes rmistes en faisant le commissariat d'une expo au département.

Il se trouve que c'est en partie parce que nous n'avons pas eu la subvention qui nous a été promise oralement par le Conseil Général, que notre précarité a augmenté et que Précaritas, l'action qui salarie des artistes au RMI, est aujourd'hui gérée par deux artistes au chômage.

En somme, et comme on le constate dans les articles précédents, il a été impossible de faire valoir notre projet au Conseil Général, à l'inverse de nos autres financeurs. Au bout d'une année de rendez-vous, de plus de dix personnes rencontrées (élus, instructeurs successifs du dossier, chefs de service, membres du cabinet du président...) on se retrouve dans une situation où le département a une idée, celle de nous confier le montage d'une exposition avec des artiste au RMI...

A suivre encore ?

Comments

Dorothee on Nov. 29 2007 edit · delete
Je trouve ça simplement scandaleux que le conseil géneral vous fasse une telle proposition Cela montre bien à quelle point les politiques culturelles sont clientelistes et epportunistes, malheureusement vousn'êtes pas en état de refuser car vous êtes aux abois financièrement, mais c'est vraiment un scandale et je suis en train de me demander si je ne veux pas écrire au grenelle de l'insertion pour dénoncer les abus effectués sur les personnels d'asso culturelle et les artistes RMIstes que tout le monde est bien content de rémunérer des clopinettes dans le plus grand silence et la connivence ouverte des pouvoirs publics culturels. Sur ce bon courage
Eddy van GS on Dec. 2 2007 edit · delete
Nous avons supprimé le commentaire de Eddy van GS, car bien que nous comprenions sa réaction, elle nous a semblé trop vulgaire pour la laisser sur un site public où nous préférons des commentaires argumentés et qui suscitent le débat plutôt que l'insulte



Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n