Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2016 «   Archives 2009 «  

2009 - Intuitions fantasques - Sébastien Schmitt, Ila Firouzabadi & Skander Zouaoui



Capture-d-ecran-2013-11-18-a-01-29-44.jpg
Intuitions fantasques
Une exposition de Sébastien Schmitt & Ila Firouzabadi
Invité : Skander Zouaoui


Qu’elles soient de bon ou de mauvais goût, les pièces présentées dans «Intuitions fantasques» ont été préparées avec une rigueur rugueuse et provocatrice. Des sculptures et des peintures corrosives créent au Syndicat Potentiel un évènement subversif et inattendu.
Les matériaux divers, qu’ils soient pauvres ou nobles, utilisés dans la réalisation des pièces de l’exposition, montrent notre intérêt commun pour une matière riche, à mi-chemin entre attraction et répulsion.



mike-mieux.jpg

Du 30 Oct. au 14 Nov. 2009,

Exposition ouverte tous les jours de 15h à 19h sauf les dim. et lundi - Entrée libre
Vernissage jeudi 29 octobre à partir de 18h


Syndicat Potentiel - 13 rue des couples, Strasbourg - Tél. 03 88 37 08 72
Accès : Tram A et D, Porte de l’hôpital - Ligne 10, Arrêt Corbeau


Sébastien SCHMITT
Site - sebschmitt@hotmail.fr

photo-seb-internet-1-syndicat.jpg
Fontaines 2
Huile et acrylique sur toile, cadre en bois gravé peint et cuir
124 x 143,5cm – année 2009


photo-seb-internet-2-syndicat.jpg
Femme nue sur un crapaud
Huile sur toile, cadre en bois peint et pierres colorées
103 x 122cm – année 2009

Je peins des scènes allégoriques, des nus, des portraits, etc… Il s’agit le plus souvent de séries qui peuvent aller de deux ou trois tableaux à une quinzaine sur le même sujet.
J’utilise fréquemment des modèles vivants, des reproductions d’œuvres existantes et des photographies de sources diverses.
Différentes techniques, dans un même tableau, me permettent de faire émerger la ou les figures recherchées. La finalité de mon travail est d’obtenir une peinture raide et incisive. Lorsque des cadres sont présents autour ou sur les peintures, ceux-ci sont pensés différemment en fonctions de chaque tableau. Cadre et peinture se fondent alors dans un seul et même objet qui devient « une peinture sculpture ».
La peinture est pour moi une sorte d’affrontement cruel et poétique entre une forme d’intériorité et le monde extérieur. De nombreux voyages, des visites de musées et d’expositions me permettent de nourrir de manière permanente cette confrontation.



Ila FIROUZABADI
ila_firoozabadi@yahoo.com

photo-ila-internet-1-syndicat.jpg
La baignoire blanche
Terre émaillée et baignoire
140 x 70 x 80cm – année 2009


photo-ila-internet-2-syndicat.jpg
Le cheval jaune
Terre émaillée et tube inox
48 x 30 x 123cm – année 2009

Il doit partir.
Partir mais laisser une trace, pour ceux qui veulent comprendre les sentiments qui sont déjà passés.
J'aime travailler avec de la terre dont la chamotte est d'un gros diamètre, cela me permet de modeler de grandes formes et d'y laisser les empreintes de mes doigts et les marques de mes ongles.
J'ai crié pendant des jours dans les bras de ma sculpture, sans jamais attendre de réponse. La réponse, je l'avais touchée du bout de mes doigts, je la sentais dans mes faibles tremblements.
Les mouvements complexes, les couleurs mal posées, tout cela m'envoie dans un univers dans lequel j'ai toujours voulu me retrouver.



Skander ZOUAOUI :
Site
zouaouiskander@hotmail.com

photo-skander-internet-syndicat.jpg
Effusion et cristallisation 1
Technique mixte sur enjoliveur
51 x 40 x 20cm – année 2009

Etre attentif et réactif à ce qui m’entoure d’un point de vue général mais également au plus près de mes préoccupations, affections, suppose un va et vient ; à la fois une proximité avec le distant et parallèlement, une distance avec le proche. 
Dans le sens où traiter de phénomènes géopolitiques, par exemple, suppose de se les approprier, alors que parler de soi ou de ses émotions suppose un éloignement, un écart. 

Il s’agit à chaque fois d’adopter des points de vues différents se rapprocher et/ou prendre du recul.

Mon travail s’articule essentiellement autour de la sculpture, il est polymorphe et en constant mouvement. J’expérimente beaucoup, en utilisant de nouvelles matières, ce qui me permet de trouver d’autres gestes, d’autres manières de travailler. M’intéressant à la fois au carton pâte, à la résine, au bitume, à la céramique, au plâtre,…, sans distinctions ou hiérarchisations aucunes ; mais en cherchant toujours à tirer profit du médium choisit.

Comments




Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n