Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2016 «   Archives 2000 «  

2000 - Negociation - Dominique Dehais



nego2.jpg
nego3.jpg

nego1.jpg findm.gif pluvalue.gif Laposte.gif Exposition de Dominique Dehais (Paris) avec la participation de Marguerite Fatus

Du 8 juin au 9 juillet 2000

Le projet de Dominique Dehais et Marguerite Fatus vise à créer un processus d'échange multilatéral: l'exposition se pratique, le public l'active par une partie de jeu de carte ou par une séance de delassement. 'Négociation' donne l'occasion au Syndicat Potentiel de s'expérimenter en créant des conditions pour de nouveaux rapports sociaux, a la difference d'une exposition où le rapport au public est mono-directionnel, du type offre/demande ou production/consommation.

S'nscrivant dans la double tradition historique de l'art concret et du neo-plasticisme, l'oeuvre de Dominique Dehais la réactualise à partir d'une réappropriation du minimalisme. Formes et couleurs sont issues de logiques de production et de rapports de productions. Il est alors coherent que l'exposition interroge a la fois les relations entre les structures sociales et les structures formelles. Des organigrammes d'entreprises au projet realise ici, c'est du travail qu'il est question, de la place de l'individu au sein de l'activite economique.

'Negociation', en problematisant les relations au travail, participe au processus d'auto-definition du syndicat potentiel. (texte de bureau d'etudes bonaccini-fohr-fourt)

Etablissant une relation en boucle entre le travail de l'artiste et la position de l'individu au sein de l'activite economique, Dominique Dehais elabore un questionnement tenu sur le deni du sujet dans le process de l?economie politique. Il construit le cadre qui va permettre de creer des conditions pour faire emerger la subjectivite afin qu?elle soit prise en compte comme qualite et expression d'une pensee singuliere.

Les schemas et les organigrammes que realisent egalement Dominique Dehais affichent les aberrations des modes de representation qui voudrait prescrire l'idealite des relations humaines . 'Les organigrammes, les schemas relationnels ou de -process- de production cherchent a preciser la place, la fonction, ou la tâche de chacun, afin de representer le corps de l'entreprise et ses mecanismes. Ce desir de representer le metabolisme operationnel indique la fonction essentielle de la production de schemas, il s'agit, par la diffusion de ces images, de canaliser les valeurs symboliques de l'echange, en indiquant les chemins obliges de la subordination. Et, quand on constate que le travail n'est pas envisage dans ses possibilites d'echange intersubjectif, mais que seule est prise en compte l'action necessaire au process general de production, l'on mesure ce qui echappe a l'individu employé au sein d'une quelconque structure : le sujet n'a pas sa place dans l'organisation ideale du travail salarie.'

L'exposition 'Negociation' synthetise ces preoccupations tout en leur conferant une dimension supplementaire puisqu'il implique fortement le visiteur. Celui-ci invite a être acteur au sein des installations presentees peut appliquer ces reflexions a sa propre situation d?acteur social et/ou economique.

Le dispositif d'exposition que Dominique Dehais met en place dans le lieu du Syndicat potentiel se compose de trois installations qui proposent au visiteur d'experimenter differentes situations propres a l'univers du travail.
  • Négociation, installation
  • Négociation, partie de carte
  • Negociation: 3 cartes extraites du jeu


Negociation: Dans la piece principale de la galerie, une table de negociation propose un cadre au deroulement de parties de cartes. Le jeu reuni plusieurs participants: anime par un meneur, les joueurs manipulent des cartes sur lesquelles figurent des representations et des termes faisant reference au monde du travail. Les cartes sont concues par Marguerite Fatus qui s’inspire du jeu italien 'Il mercante in fiera'. Les cartes n’ont, a priori, pas de valeur, le jeu consiste a leur en attribuer, par des encheres negociees entre les participants. Ceux-ci sont amenes a imaginer une valeur subjective a chaque carte. Chacun devra tout au long de la partie etablir un equilibre entre lui-meme / la representation de lui-meme / le groupe, pour ne pas etre mis en peril et maintenir sa position de sujet.

Paresse-verite-effective Dans la derniere salle, on peut se laisser aller a s’allonger sur des tatamis de couleur pour contempler la verriere constellee de fleches qui indiquent autant de directions possibles pour vivre ses engagements. Le titre de l’installation 'paresse-verite-effective' utilise des mots extraits du texte 'La paresse comme verite effective de l’homme' (Kazimir Malevitch, 1921). Ce texte qui evoque le droit des elites economiques a jouir du temps des autres est invoque pour son caractere paradoxal.

Office: Un volume, compose de plans modulaires colores intitule 'Buro', occupe l’espace du bureau de la galerie. L’utilisation de panneaux, pense dans un rapport a l’echelle humaine, fait de 'Buro' un element architectonique qui n’est pas sans rappeler le mobilier du meme nom. Detournant la fonction initiale de sculpture, l’artiste la met dans ce lieu a la disposition du public afin qu’il serve de support a l’accomplissement d’une tache. Dans cet espace bureautique le visiteur se voit proposer des grilles a completer dans le but de faire son schema du quotidien. Initialement dedie au travail l’endroit devient le lieu d’une investigation personnelle qui releve de l’auto-analyse et de la topographie subjective.

Comments




Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n