Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Categories «   Autres organisateurs «  

Cardek

on Dec. 14 2006

2004 - « Les Tirailleurs, un devoir de mémoire » - Coll.

02:21 am ~ 2004 ~ Autres organisateurs ~ Cardek

Expositions « Les Tirailleurs, un devoir de mémoire », au syndicat potentiel, 13, rue des Couples, de 15 h à 19 h, au centre socio-culturel de la Krutenau, le Cardek, 1, place des Orphelins, de 18 h à 19 h 30, à la CMDP, place de Zurich de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h et à la Poste, place de Zurich de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Permalink · Discuss · Reference this page



on Apr. 17 2006

2005 - Fondwa, une communauté rurale haïtienne - Julie Hourties, Elsa Rossignol et Julien Ségura

05:50 pm ~ 2005 ~ Cardek

haiti2.jpg
Julie Hourties, Elsa Rossignol et Julien Ségura

Tous trois originaires de Toulouse et amis proches depuis plusieurs années, nous avons souhaité élaborer ensemble un projet culturel réunissant nos passions et nos aptitudes respectives tout en développant notre sens éthique.

Nous sommes partis avec l'idée d'un documentaire et d'un reportage photo sur la culture populaire haïtienne. Nous voulions mieux la connaître afin de susciter par la suite sa reconnaissance ; une démarche que nous qualifions de solidarité culturelle. Nous avons ainsi passé un mois dans une communauté rurale du sud : Fondwa.

Derrière ce mot 'communauté' il y a la volonté tenace de paysans réunis depuis 1988 pour répondre à l'absence de l'Etat ; il y a le développement durable les ressources de la zone. Il y a aussi la recherche d'un équilibre entre les initiatives locales et les aides extérieures. A Fondwa, nous avons appris ce qu'est effectivement la solidarité.

Les photos que nous avons prises sont des fragments de rencontre, des regards tranquilles empreints du calme de ceux qui n'attendent rien; mais pas de résignation, le travail se lit sur les visages. Ces photos disent simplement la vie banale de Fondwa, un quotidien qui nous est étranger, anachronique mais que nous pouvons sentir dans ces regards si présents.

Habitant aujourd’hui à la Krutenau nous avons pu réaliser notre projet avec de nombreux soutiens dont “défi jeunes” et le Cardek. Nous vous invitons à découvrir le film, les photos et les aquarelles réalisés pendant ce voyage.


Vernissage vendredi 1er avril à 19h expo photos portrait d’Haïtiens ; à 20h film documentaire sur Fondwa communauté rurale.

Avec le soutien du Cardek (Centre socio-culturel de la Krutenau), de l'Université Marc Bloch, de Défi Jeunes, du CROUS Strasbourg, de l'école supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg, de l'AGAMI.

Haïti : l'autre visage de la solidarité

On prépare l'exposition de photographies sur Haïti, au Cardek.(Photo DNA - J.-Ch. Dorn) Trois jeunes étudiants ont quitté leur province strasbourgeoise pour réaliser un reportage vidéo de solidarité culturelle en Haïti. Une expédition d'un mois pour donner naissance à une série de photographies et à un film qui sera projeté ce soir au syndicat potentiel, à Strasbourg.

Aux oubliettes l'attentisme, l'heure est à l'action ! Car quand Julie Hourties, Elsa Rossignol et Julien Segura, trois amis proches, se retrouvent un jour autour d'un verre, ce n'est pas pour préparer leurs vacances mais bien pour élaborer un projet culturel. La première, étudiante en arts déco, est passionnée de photographies, la deuxième, étudiante en histoire, est attirée par la vidéo, le dernier, étudiant en lettres modernes, aime à manier la plume, la logique voulait que toutes ces compétences se réunissent pour former un trio motivé et prêt à se lancer. En ligne de mire Haïti, « un pays oublié des programmes scolaires », s'étonne encore Julien, pour travailler sur la culture populaire et redonner la place que cet Etat mérite. Et le dossier, une fois ficelé, emballe. Les subventions tombent, le budget devient conséquent, rien ne semble pouvoir arrêter nos trois routards. Et malgré les frayeurs liées à la guerre civile et aux inondations, le baluchon est bouclé, le billet d'avion dans la poche, l'atterrisage se fait fin mai à Port-au-Prince.

Changement de cap

Mais une fois sur place, tout n'est pas exactement comme nos trois acolytes l'avaient imaginé. Et l'idée de départ s'efface peu à peu, le documentaire se transforme en reportage sur une bourgade Fondwa qui multiplie les initiatives locales. A la tête de cette communauté rurale, des paysans tenaces à la volonté de fer, décidés à survivre, s'organisent pour pallier à l'absence totale de l'Etat, et instruire leurs jeunes, pour éviter. Pauvreté, problème écologique, sida, les difficultés à relever ne sont pas des moindres pour ces paysans aux visages certes abattus par le dur labeur mais toujours souriants, jamais résignés. Nos trois compères sont bluffés par ce peuple fier, modèle d'organisation de la solidarité à une échelle locale. « Haïti est le premier Etat à avoir conquis son indépendance », rappelle Julien, « c'est peut-être de cette victoire que les Haïtiens conservent et tirent ce caractère pugnace, nous apprenant ce qu'est effectivement la solidarité ». La caméra d'Elsa, elle, immortalise ces regards qui en disent long, décrivant de manière simple la vie de Fondwa, banale pour ses habitants, exceptionnelle pour ses visiteurs. Et par ce témoignage, les trois compères espèrent transmettre la culture populaire haïtienne en créant des temps d'échanges. Une manière également d'encourager les initiatives individuelles ou de groupes, d'un engagement vers les autres.


L.T. DNA

Projection du documentaire « Fondwa : une communauté rurale haïtienne d'exception », suivi du film « Port-au-Prince goutte à goutte » ce soir à 20 h au syndicat potentiel, 13, rue des Couples à Strasbourg. Exposition de photographies au syndicat potentiel les 1er et 2 avril et au Cardek, 1 place des Orphelins à la Krutenau du 3 au 13 avril.

Permalink · Discuss · Reference this page


Information channels
Recent pages
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n