Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2016 «   Archives 2006 «  

2006 - La Belle au Bois Dormant - Bureaud'études



journalbdeok.jpg venez retirer le journal gratuit au syndicat potentiel
Jeudi 16 novembre 2006 à 18h30, rencontre avec le groupe d'artistes Bureau d'études (xavier four et léonore Bonaccini, membres fondateurs de l'association Faubourg et du Syndicat Potentiel) qui nous présenteront leur toute derniere édition, le Journal 'La Belle au Bois Dormant'

Extrait :

Contre les princes charmants en tout genre.

L'industrie, en multipliant le vivant comme des objets, a transféré la sacralité du vivant dans sa valeur économique. L'économie comme théologie sécularisée a constitué l'invention techno-scientifique comme son Prince charmant. La guerre technologique infinie, cette répétition éternelle des choses dans leur progrès programmé, se pose elle-même comme fin de l'histoire, autrement dit, comme apocalypse. Quand les événements entrent dans un processus de gestion à la façon dont un process industriel décrit un ensemble de tâches à réaliser ou à la façon dont un film déroule une histoire préécrite, le temps, envoûté, ne passe plus. Cet envoûtement est le sommeil jeté sur le château par la mauvaise sorcière. C'est pourquoi la planète n'est libérée de ce sort qu'en découvrant sa précarité, son caractère passager. Elle n'est pas libérée par le prince techno-scientifique qui la viole dans son sommeil. Elle ne se libère pas elle-même. Elle est libérée à la façon d'une graine qui, sous la poussée de forces ascensionnelles, se désintègre lentement pour devenir plante.

Conférence de Bureau d’études Mercredi 15 novembre 2006 à 17h Amphithéâtre du Quai, Ecole supérieure d’art de Mulhouse, 3 quai des Pêcheurs, 68200 Mulhouse

«Dans les outils cartographiques, il faut distinguer la carte géographique permettant de s’orienter dans l’espace, de la carte d’organisation qui permet de s’orienter dans une complexité sociale ou symbolique. Nous avons réalisé des cartes dans ces deux domaines. On ne peut pas dire que la carte géographique n’est pas le territoire, elle lui ressemble et c’est ce qui permet de ne pas tourner en rond, de nous orienter dans l’espace, de percevoir, d’agir, de se déplacer ou de transformer un territoire. Avec les cartes de l’organisation sociale, il n’existe pas de latitudes et longitudes ni de techniques similaires à la topographie. Une «image-boussole» d’une organisation sociale permet néanmoins de percevoir ces objets invisibles que sont les relations et les pouvoirs dans la société en donnant des formes à des savoirs juridiques, institutionnels, financiers, sociologiques, anthropologiques, psychologiques, historiques…»

Lien vers le site de l'université tangente, le site de Bureau d'études contenant leur textes et organigrammes ainsi que des contributions de Brian Homes, Francois Deck, Peter Watkins...

Comments




Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n