Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Archives 1992-2016 «   Archives 2012 «  

du 5 au 26 avril 2012 - Ego non te baptisto in nomine – Vincent Chevillon & Steffen Osvath



export-0026B.jpg
Le titre de l’exposition, tiré d’écrits de Melville, fait référence autant à l’occulte qu’à la proposition d’une déviance. Un travail qui interroge la mémoire et le vivant


L’exposition se propose de confronter en une collaboration très poussée les univers respectifs de deux artistes qui ont en commun de retravailler librement ou aléatoirement avec des images prélevées dans des archives, pour aboutir à des sculptures, des projections ou de nouvelles images.


spermwhalerdream-2.jpg
Vincent Chevillon a réalisé un programme informatique qui permet, à partir d’une bibliothèque d’images présélectionnées, d’engendrer de nouvelles images par dissolution numérique continue des images les unes dans les autres. À chaque lancement, il prélève alors au sein de ce flux continu certaines de ces images dégénérées qui viennent s’ajouter aux autres images. Ce nouvel ensemble compose d’autres constellations qui permettent l’élaboration de ses sculptures. Il s’agit pour lui, de générer de nouvelles possibilités de rapport entre les images et les pensées qu’elles induisent. Les associations raisonnées et intuitives - tentatives d’articulations - sont élaborées sous la forme de différentes prises de notes, par des compositions murales iconographiques à partir d’archivage personnel, de dessins et d’élaborations structurelles au sein de carnets. Ses sculptures m’apparaissent alors comme une cristallisation de ces expériences.


export-0043B.jpg
Les photographies de Steffen Osvath présentent également une incertitude sur leur origine : l’artiste recompose ses images à partir de vieux clichés ou diapositives trouvé(e)s dans des archives ou des marchés aux puces, le résultat prend habituellement la forme de tirages argentiques encadrés, présenté en nombre avec d’autres clichés encadrés selon le mode d’accrochage des salons du XIXe siècle. Il peut aussi prendre la forme d’une projection de diapositives. De même l’artiste laisse planer un doute si c’est lui qui a bien réalisé ces clichés.

Un Workshop réalisé pendant l'exposition avec des étudiant l'ESADS sera présenté le dernier jour de l'exposition


export-0040B.jpg
Ego non te baptisto in nomine
Vincent Chevillon & Steffen Osvath

Exposition au Syndicat Potentiel
du 5 au 26.04.2012.
ouvert du mardi au samedi, de 15h à 19h, Entrée libre
Conférence de Vincent Chevillon à l'ESADS le mercredi 4.04 à 18h30
Vernissage le jeudi 5.04 à partir de 18h
Restitution du Workshop avec l'ESADS le vendredi 20.04 à 18h salle 33
Finissage en présence des artistes le jeudi 25.04 de 18h à 20h

Projet réalisé en partenariat avec le Pôle Alsace d'enseignement des arts - Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg

Dans le cadre du 50e anniversaire du jumelage Strasbourg/Stuttgart


chev.jpg

Au Syndicat Potentiel, 13 rue des couples à Strasbourg
T. +33 0(3) 88 37 08 72
- Entrée libre




stev.jpg

Vincent Chevillon (F)

Né en 1981, vit et travaille à Paris - http://www.vincentchevillon.com/



sonde-5-4.jpg

Démarche

«Vincent Chevillon puise dans une mythologie fortement marquée par les découvertes du XIXe siècle. L’artiste collecte nombre d’images ayant trait aux grandes épopées maritimes et aux explorations vers des territoires inconnus pour créer sculptures, images photographiques et installations.
Suivant le modèle de la Mnémosyne d’Aby Warburg, ou des Archives de la planète d’Albert Kahn, Vincent Chevillon a réalisé un programme informatique qui, à partir d’images constitutives du carnet de voyage fantasmé d’un explorateur à l’aube du XXe siècle, permet de composer de nouvelles représentations où se mêlent, dans un fondu enchaîné, Histoire et histoires. Telles des traces mnésiques, ces « images dégénérées » lui servent de cadre et d’inspiration pour concevoir des sculptures au statut hybride... »


Marc Bembekoff, extrait du texte écrit à l’occasion de l’exposition Spermwhaler’s dream,
Modules Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, Palais de Tokyo, 2011

Parcours

Formation :
- 2010 Programme de recherche La Seine - ENSBA, Paris
- 2009 DNSEP ART - ESADS Strasbourg

Expositions récentes :
- Spermwhaler’s dream (solo) - Palais de Tokyo, Paris, 2011
- De l’autre côté (coll.) - ENSBA, Paris, 2011
- Das Vertraute Unvertraute (coll.) - Württembergischer Kunstverein Stuttgart (D), 2010
- Usse fix, inne nix ? (coll.) - Espace public, Guebwiller, 2010
- Le chat de Barcelone (coll.) - Maison Bernard Anthonioz, Nogent Sur Marne




Capture-d-ecran-2011-09-15-a-11-08-31.jpg

Steffen Osvath (D)

Né en 1978, vit et travaille à Stuttgart (D) - http://www.ossidee.de/


Capture-d-ecran-2011-09-15-a-11-08-47.jpg

Démarche

Steffen Osvath caractérise son travail par le concept de Fotodelere, qui est dérivé du latin (delere: détruire, éffacer, réduire...).
Il utilise des photographies de famille devenues anonymes, récuppérées, souvent banales, qu’il corrige pour ouvrir une brêche dans le quotidien. Ses interventions sont parfois évidentes, parfois légèrement audibles. Les photos de fêtes de famille, d’enfants, de personnes âgées, de soldats sont familières pour le regardeur qui re-construit inévitable une histoire dans sa tête, à partir de ses propres souvenirs et aussi des images-types partagées au sein de l’ensemble culturel auquel il appartient. Le travail de l’artiste est ainsi une sorte de réinterprétation accomplie au travers de ces histoires qui sont sorties de l’oubli.

Parcours

Formation :
- 2007 Staatliche Akademie der Bildenden Künste Stuttgart

Expositions récentes :
- Das Vertraute Unvertraute, Württembergischer Kunstverein Stuttgart, 2010
- Gebrüder Grimm: Gratis Gefühle Deiner Mütter, Seegrasspinnerei, Nürtingen, 2010
- Fröhliche Gesellschaft, Galerie Parrotta Contemporary Art Stuttgart, 2010
- Wohnhaus grimmer Schmerzen, Tresor - Raum für flüchtige Kunst, Stuttgart, 2009 (solo)
- Amsterdam Biennale, 2009
- Pusteblume, Galerie Parrotta Contemporary Art, Berlin 2008 (solo)
- Fotodelere, Kultur am Kelterberg Vaihingen e.V., 2008 (solo)

Comments




Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n