Skip to main content Help Control Panel

Syndicat Potentiel Strasbourg

Lieu de création, de rencontres et d'expériences artistiques

Home «   Résidence Art et Territoire «  

Une histoire spéculative de la catastrophe - Anahita Hekmat - Résidence Art et Territoires 2018

Capture-d-e-cran-2018-10-17-a-17-22-00.jpg
Anahita Hekmat, Profound Territories, 2011-2012 Site Internet, mapping vidéo


Quels effet ont nos actions présentes sur la construction [ou la destruction] de ”un” avenir parmi tous les avenirs possibles ?


Comment serait le future si on avait fait tel ou tel action ?
Par l’exemple ; quelle influence peut avoir la réalisation d’un projet comme Grand Contournement Ouest sur l’avenir de ce territoire et ses habitants ainsi que la faune et la flore ?

Quels sont les effets des actes de la résistance et opposition face à un tel action programmée ?

Ce projet consiste à faire une cartographie englobante les problématiques globales de la guerre, la révolte, le déplacement des populations ou encore la catastrophe naturelle dans le contexte local de la ville de strasbourg et sa région. Je vais à la recherche des faits historiques ayant touchés cette région ainsi que d’actualité présent pour construire une fiction spéculative d’un future possible. À travers le prisme de l’expérience subjective ainsi que la vision littéraire et documentaire de médias, je voudrais explorer des moyens de démontrer et de décrire la trace d’un événement réel et actuel et de ses conséquences.
Pendant cette résidence, je voudrais rassembler une gamme de documents, films, cartographies, enregistrements qui juxtaposent des époques et des espaces différents pour contempler les dimensions du passé, du présent et du futur de ce territoire et imaginer ce qui peut être l’état de catastrophe à venir et les possibles alternatives.

Pour ce projet, je peux collaborer avec des historiens, des ethnologues, des sociologues, des biologistes, des urbanistes et des activistes afin d'avoir une vision multiple de la réalité du terrain. Il s’agit à la fois d’une documentation du passé et une spéculation du futur. Ce travail se fera à partir des recherches sur place en collaboration avec des chercheurs, mais aussi des interprétations locales des récits de fiction, documentaires et images d’archives. Des fragments de textes et d’images en mouvement, réinterprétés dans le cadre du contexte locale de Strasbourg, vont être utilisés pour composer des bifurcations possibles d’une narration spéculative. Je pense par exemple au De la destruction comme élément de l'histoire naturelle d e W. G. Sebald ou No Turning Back: Life, Loss, and Hope in Wartime Syria de Rania Abouzeid.
 Je m'intéresse au travail d’archive, d’accumulation de documents et de cartographies d’images en mouvement de John Akomfrah et Angela Melitopoulos.
Je pense qu’il faudrait pousser les limites des outils créatifs à l'extrême ou encore imaginer de nouveaux dispositifs pour décrire un événement qui dépasse l'humain.

Mots clés: Catastrophe, fiction spéculative, entropie, CGO, histoire


Capture-d-e-cran-2018-10-17-a-17-22-16.jpg

Anahita Hekmat, Zona Cero, 2018 Série de photographies



Présentation générale du travail

Mon travail est centré sur l’usage de nouvelles technologies, avec une attention particulière porté à l’image en mouvement et ses relations à l’esthétique. J’utilise les médias temporels pour interroger le contexte spatial et géographique et son impact sur la perception. Ma pratique explore la relation entre le site et la mémoire, notamment dans le contexte de la mobilité contemporaine et de nouvelles formes de relation au territoire. La question de l’espace est un aspect qui me préoccupe particulièrement, en me permettant ainsi d’expérimenter des dispositifs qui m’ont amenée à explorer divers processus de collaboration, à m’interroger sur la place du spectateur et la contextualisation des images produites.

Chaque projet commence par une observation attentive et de la documentation. Je redécouvre des strates de vécues spécifiques à chaque lieu. L’espace est considéré dans sa relation avec les facteurs politiques, historiques et sociaux et comme moyen de médiation de la pensée esthétique. Je travaille en solo et en collaboration avec des ethnologues, musiciens, metteurs en scène, programmeurs et autres spécialistes, souvent sur des projets in-situ durant des résidences d’artistes.


Capture-d-e-cran-2018-10-17-a-17-23-58.jpg

Anahita Hekmat, Île-Wald, 2012 Vidéo, installation photographique

Née à Téhéran, j’ai vécu au cours de dix dernières années entre Paris, Chicago, San Juan et San Francisco. Mes derniers projets en cours retracent la mémoire collective, imaginaire de la guerre et le paysage mnémonique post-cataclysmique. Vivre et travailler en une mode de nomadisme permanente à travers de différents pays au cours des dernières années a transformé mon travail de nombreuses façons. L’importance cruciale de l’improvisation en réponse aux structures imposées, l’attention à la connaissance localisée ainsi que la notion du territoire ont été importantes pour le développement de mon travail. Je m’engage à utiliser les nouveaux médias comme moyen de communication, mais je m’intéresse également à ce sujet en tant que l’une des nombreuses formes de dialogue dans l’art contemporain.

http://anahitahekmat.net/works




La Résidence ART ET TERRITOIRE

Le Syndicat Potentiel, espace de création situé dans le quartier du Neudorf à Strasbourg souhaite à travers la résidence « art & territoire » soutenir un.e artiste visuel qui envisage un territoire spécifique comme terrain de recherche artistique et sollicite la participation d’un.e ou de plusieurs chercheur.e.s.

Le sujet principal de cette résidence est le territoire et ses représentations, étudié ou exploré dans toutes ses dimensions, y compris imaginaires, par des moyens artistiques, scientifiques ou autres.

La résidence est basée à Strasbourg. La recherche de l’artiste peut s’effectuer sur le territoire de Strasbourg et/ou de sa région. L’artiste peut se déplacer et résider dans les différents points de ce territoire selon les nécessités de sa problématique. Le Syndicat Potentiel est son point d’appui principal et le lieu où des temps de rencontre sont organisés entre l’artiste, une ou des personnalités scientifiques invitées par l’artiste, les artistes et chercheur.e.s associé.e.s et/ou membres du conseil artistique du Syndicat Potentiel, et différents publics du champ artistique, scientifique ou citoyen.

Cette résidence « art & territoire » entend l’art comme pratique de recherche expérimentale. Elle est développée par un.e artiste sur un territoire donné, associant un.e ou des chercheur.e.s invité.e.s, ainsi que toute personne rencontrée, dans la mesure où cette rencontre nourrit la recherche. La résidence n’aboutit pas nécessairement à la production d’œuvres mais implique la définition d’une problématique, d’un champ de recherche et la constitution d’un corpus d’observations, de témoignages, documents, représentations ou récits (au choix). Ce champ et ce corpus contribuent à restituer les singularités de la recherche et du territoire, et associent d’une façon ou d’une autre à la problématique et à la recherche développées par l’artiste, le, la ou les chercheur.e.s invité.e.s, ainsi que les personnes rencontrées lors de la résidence.

Plus d'information sur l'appel à candidature 2018
http://syndicatpotentiel.free.fr/yacs/articles/view.php/805/

Avec le soutien de la DRAC Grand Est


Syndicat potentiel, lieu de création, de rencontres et d’expériences artistiques
109 Avenue de Colmar à Strasbourg
Tramway A+E : Schlutfeld ou Krimmeri - Train : Gare de Krimmeri
http://www.syndicatpotentiel.org - syndicatpotentiel@gmail.com - T. 03 67 97 02 76 / 06 63 15 11 82






Collecte pour le Syndicat Potentiel :

https://www.helloasso.com/associations/syndicat-potentiel-association-le-faubourg/collectes/donner-en-ligne

S'inscrire à la nouvelle Newsletter :

http://free.us16.list-manage.com/subscribe?u=525c8623c3460690bad0c80a1&id=2789327061



Le Syndicat Potentiel bénéficie du soutien de la Ville de Strasbourg, du Ministère de la Culture (Drac Grand Est) de la Région Grand Est, du Conseil Départemental du Bas-Rhin, de ses donateurs ainsi que de l'engagement de ses membres actifs et artistes associés.

Il est membre de Versant Est (Réseau Art contemporain en Alsace), de la FRAAP (Fédération des Réseaux et Associations d’Artistes Plasticiens) et de la CNLII (Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants)

Comments


Share
Information channels
Recent files
Recent comments
AddThis Social Bookmark Button
AddThis Feed Button
\t\n